Le PCAET dans le Val d’Ille

 

Le Val d’Ille, un territoire à énergie positive : Objectif 2030

Pour y parvenir, la communauté de communes souhaite mettre en oeuvre un certain nombre d’actions dont les deux grands objectifs sont :
– La performance énergétique : réduire la consommation énergétique du territoire.
– Le développement des énergies renouvelables : consommer / produire une énergie propre.

Le Val d’Ille, signataire de la Convention des maires, a décidé de conforter son engagement en faveur de la performance énergétique en signant un partenariat avec l’ALEC. Cette collaboration a pour objectif d’accompagner le Val d’Ille dans ses grandes actions au profit de la maîtrise de l’énergie :

1. Réduire la consommation énergétique des bâtiments intercommunaux
Qu’il s’agisse de rénovation, de réhabilitation ou de construction communautaire, le Val d’Ille accorde une place primordiale à la performance énergétique de ses bâtiments.

2. Réaliser des logements sociaux soucieux de l’environnement et de la performance énergétique
Le Val d’Ille a intégré les principes de développement durable dans sa politique de l’habitat social.
Afin d’offrir des logements sociaux respectueux de l’environnement, la communauté de communes a décidé d’attribuer des aides financières aux opérateurs de logements sociaux, qu’à la condition qu’il respecte un seuil de performance thermique fixé à 25% au dessus de la norme RT 2005 (50% pour 2010).

3. Sensibiliser les habitants du Val d’Ille sur l’intérêt de la performance énergétique et des énergies renouvelables
En vue d’informer et de conseiller les particuliers sur la maîtrise de l’énergie et sur les énergies renouvelables, le Val d’Ille a planifié une série de mini forums prévus sur tout son territoire. Organisés en collaboration avec le Clé et l’Espace Info Energie, ces manifestations ont pour objectif de mettre en valeur :
– La collectivité et ses réalisations performantes
– Les particuliers qui ont des réalisations exemplaires
– Les acteurs locaux qui participent à la mise en oeuvre de ses opérations.

Deux nouveaux minis forums se sont tenus le 5 novembre 2011 à Vignoc et Saint-Symphorien et le 26 novembre à Saint-Germain-sur-Ille, lors de la journée mondiale d’action pour la lutte contre le changement climatique

4. Agir auprès des entreprises
Depuis fin 2009, l’ALEC mène une action expérimentale auprès des entreprises de Cap Malo intitulée MDE ou « Maîtrise de la Demande en Electricité ». Cette action cible en priorité l’éclairage.
Suite à l’engagement de certaines entreprises de la zone pour réaliser des travaux, des fiches de bonnes pratiques ont été éditées et diffusées à l’ensemble des entreprises du territoire.

5. Favoriser l’implantation d’entreprises sensibles aux énergies renouvelables
Avant chaque nouvelle implantation d’une entreprise sur son territoire, le Val d’Ille étudie le projet de construction afin d’évaluer sa consommation énergétique.

6. Respect de la Convention des maires
En signant la Convention des maires en février 2009, le Val d’Ille s’est engagé à réduire ses émissions de CO2 de plus de 20% d’ici 2020, grâce à une augmentation de 20% de l’efficacité énergétique et à une part de 20% d’énergie produite à partir de sources renouvelables.
L’ensemble des 10 communes du Val d’Ille ont également signé la convention.
En juin dernier, la phase diagnostic, réalisée en collaboration avec l’ALEC, a permis au Val d’Ille d’établir un premier plan d’actions pour l’énergie durable qui décrit les moyens envisagés pour atteindre les objectifs définis par la Convention des maires. Ce plan d’actions sera régulièrement évalué et abondé afin d’atteindre les objectifs fixés.

Plus d’informations: http://www.valdille.fr, Rubrique « Environnement »