Plans d’Actions Énergie Communaux – Rennes Métropole

Rennes Métropole s’est engagée à réduire de 20% les émissions de CO2 du territoire d’ici à 2020. Cet engagement a été pris en décembre 2008, dans le cadre de la Convention des maires.

En devenant signataire de la Convention des maires, le 18 décembre 2008, Rennes Métropole a confirmé ses ambitions en faveur du climat : réduire d’au moins 20% les émissions de CO2 par habitant en 2020 sur le territoire. Une ambition renforcée depuis par l’engagement de 33 communes de l’agglomération en faveur du même objectif.
Afin d’appuyer ces communes, Rennes Métropole s’est positionnée en 2009 comme structure support permettant de leur offrir un accompagnement méthodologique.
La Convention des maires est une initiative de la Commission européenne qui propose aux collectivités locales européennes de dépasser l’objectif de réduction de 20% des émissions de CO2 d’ici à 2020 pris dans le cadre du « paquet énergie-climat ». En signant la Convention des Maires, les collectivités locales s’engagent à élaborer un plan d’action et à l’évaluer au moins tous les deux ans. Cette initiative connaît un important succès. En octobre 2010, plus de 2000 collectivités locales, dont 23 capitales européennes, sont engagées.

Le PCET de Rennes Métropole identifie six orientations pour permettre une réduction structurelle des émissions de CO2 du territoire :

  • Planifier et aménager le territoire pour réduire la dépendance énergétique. Cela passe par une réinterrogation des orientations de planification territoriale, par l’aménagement et la construction en basse énergie, par la maîtrise des consommations d’énergie et la production locale ainsi que par l’adaptation au réchauffement climatique.
  • Anticiper et accompagner les mutations économiques en favorisant l’innovation et l’évolution des emplois, en accompagnant les universités, en poursuivant le travail engagé avec les acteurs agricoles, et en utilisant le levier de la commande publique.
  • Mobiliser les acteurs du territoire et accompagner les changements sociétaux en initiant et en accompagnant des démarches mobilisatrices, en continuant d’accompagner les communes, en développant une nouvelle approche financière des projets et en facilitant l’engagement des acteurs socio-économiques.
  • Renforcer la dimension énergétique dans la politique de l’habitat en renforçant les exigences énergétiques des logements aidés, en participant à la lutte contre la précarité énergétique et en accompagnant la rénovation thermique des logements anciens privés.
  • Offrir des services urbains économes en énergie au travers des politiques de mobilité et de transports urbains et de la collecte et de la valorisation des déchets.
  • Animer, évaluer et communiquer.