Conversations Carbone : comment faire face au changement climatique sans devenir dingue et en se faisant plaisir ?

Les Conversations Carbone constituent une approche originale et conviviale pour accompagner les personnes dans le changement durable vers un mode de vie plus sobre en carbone.

Nées au Royaume-Uni en 2006, les Conversations Carbone s’installent en France. Sous l’impulsion de LaRevueDurable, des Artisans de la transition et de l’Institut négaWatt, un nombre important de citoyens ont déjà été sensibilisés à l’aide d’une méthode qui associe une approche psychologique et des connaissances technico-pratiques.

Grâce à une méthodologie spécifique d’accompagnement au changement, les Conversations Carbone permettent aux personnes qui y participent de prendre conscience de leur empreinte carbone, de trouver la motivation pour faire évoluer leur mode de vie, chacun à leur manière et avec plaisir !

La méthode se compose de six ateliers de deux heures chacune, auxquelles participent de huit à 10 personnes. Plusieurs thématiques sont abordées :

  • Le changement climatique ;
  • L’énergie à la maison ;
  • La mobilité ;
  • L’alimentation et la consommation d’eau ;
  • La consommation et les déchets
  • Discuter avec ses amis, sa famille et ses collègues ;

Témoignages

Pour Adélaïde de Saint-Médard-sur-Ille qui a participé au premier groupe, les Conversations Carbone sont « un échange, sans jugement, sur ce que vous faites, vos blocages qui permet de vous poser les bonnes questions : pourquoi vous le faites ? comment faire pour améliorer les choses à votre niveau sans que ce soit un fossé énorme à traverser ? ».

Cédric de Sens-de-Bretagne, qui a lui aussi participé au premier groupe, nous a témoigné que « les échanges et les conseils issus des discussions ainsi que les petits exercices ludiques proposés par les animateurs permettent d’adopter rapidement de nouveaux comportements moins émetteurs de carbone, sans que cela paraisse contraignant. »

L’ALEC du Pays de Rennes, en partenariat avec la communauté de communes du Val d’Ille Aubigné, a démarré un nouveau groupe Conversations Carbone au printemps 2022.

Cette deuxième session des Conversations Carbone s’est déroulée du 3 mai au 12 juillet sur la communauté de communes du Val d’Ille Aubigné. Les Conversations Carbone sont une approche originale et conviviale pour accompagner des personnes vers un mode de vie plus sobre en carbone.

Les participants se sont réunis sur 6 séances (de 2h) à la Cie.Rit, un habitat partagé à Saint-Germain en Ille. Ces séances contenaient des ateliers participatifs avec des données factuelles, des exercices et des jeux, ce qui a donné lieu à des échanges si riches qu’une partie des participants a exprimé la volonté de se revoir pour continuer à échanger. Ils souhaitent notamment organiser une visite du centre de tri Valcobreizh à Tinténiac.

 

Un petit retour concernant le groupe Conversations Carbone qu’ont animé Victor Chalmel et Paulo Dos Santos à Rennes courant 2020/2021.

Ce groupe rennais était composé de 9 participants. Cette animation « long format » s’est déroulée sur 6 séances au cours desquelles plusieurs thématiques en lien avec « l’empreinte carbone » ont été abordées (changement climatique, alimentation, énergie dans le logement, mobilité, consommation de biens et déchets…). Chacun de ces 6 ateliers a duré 2h environ.

Les Conversations Carbone constituent une approche originale et conviviale pour accompagner des personnes dans le changement durable vers un mode de vie plus sobre en carbone. Elles leur permettent de prendre conscience de leur empreinte carbone, de trouver la motivation pour faire évoluer leur mode de vie, à leur manière et en se faisant plaisir ! Les ateliers participatifs combinent données factuelles, discussions de groupe, exercices et jeux.

Ces ateliers ont eu lieu dans les locaux du P’tit Blosneur pour apporter plus de convivialité. Le p’tit blosneur est une conciergerie de quartier dans le quartier du Blosne à Rennes.

Ce groupe a été très riche en échange et nous avons pu constater une vraie évolution des participants dans leur manière d’aborder leur empreinte carbone et s’attacher à la réduire au mieux. Ils ont par exemple pour certains d’entre eux adapté leur mode de transport pour aller travailler (vélo), testé un nouveau mode d’alimentation (végétarien) ou encore entrepris une réflexion pour engager des travaux de rénovation énergétique sur leur logement suite aux Conversations Carbone.

Seule ombre au tableau, les contraintes liées à la crise sanitaire qui n’ont pas permis d’assurer une continuité dans la réalisation des ateliers.

Malgré les difficultés cela, cette animation permet de faciliter le changement de comportement des personnes vis-à-vis de la crise climatique et écologique.